• PAPA...

    NE UN 13 MAI 1922...

     

    Tu es né un vendredi treize,

    homme au tempérament de braise,NE UN 13 MAI 1922...

    tu avais de grands yeux verts,

    gare s'ils étaient en colère,

    pied noir moitié napolitain,

    marin méditerranéen,

    aux goûts souvent trop  anisés,

    odieux ,transformé par l'ébriété,

    mais sensible et papa confirmé,

    fier de ses nombreux héritiers.

    Tu réunissais en tablées,

    famille ,amis et esseulés,

    Ton absence est éloquente,

    il n'y a plus d'entente,NE UN 13 MAI 1922...

    les tiens sont tous éparpillés,

    maman aussi s'en est allée.

    J'ai souvent haï ta sévérité,

    mais papa combien je t'aimais.

     

    BETTY...

     

     

     


    votre commentaire
  • MAIN DANS LA MAIN...

     

     

     

    HAUT LES MAINS!

     

    HAUT LES MAINS!HAUT LES MAINS!

    J'aime la main douce,caressante,

    la main aimante,

    je l'aime venue du coeur,HAUT LES MAINS!

    qui dans une autre chante en choeur.

    Je veux sentir la tendre ,qui guérit,

    celle de la survie.

    Je salue la généreuse ,qui aide,

    et soutient en précieux remède.

    J'adore celle qui façonne et crée,

    toujours bien inspirée.HAUT LES MAINS!

    Je la déteste ,leste,

    violente dans ses gestes.

    Je la hais baladeuse,

    tripoteuse et vicieuse,

    se croyant libre de disposer

    du corps de l'autre en HAUT LES MAINS!liberté.

    Je soutiens celle qui se dresse,

    comme un paravent en détresse,

    pour désigner celle qui capture

     à son gré torture,

    qui attrape, rattrape,HAUT LES MAINS!

    et méchamment frappe.

    Je joins celle qui en sursaut ,se lève haut

    pour dénoncer de l'intolérance l'assaut.

    Elle me dégoûte celle du  mari macho,

    profitant de ses biscoteaux.HAUT LES MAINS!

    Je repousse celle de l'assassin ,

    pleine de sang et de venin.

    Pour aller,j'ai la mienne sur une béquille,

    mais elle sait encore tenir un stylo bille,

    et n'hésite jamais à pointer du doigt,

    ce qui me choque ou m'emplit d'émoi.HAUT LES MAINS!

     

    Betty...

    HAUT LES MAINS!

     

     


    votre commentaire
  •  

     ON AVANCE,ON AVANCE...

     

     

    JAMAIS  NE CAPITULE...

     

    Je fonce,

    dans les ronces,ON AVANCE,ON AVANCE...

    je m'enfonce,

    me défonce,

    je me pique ,

    je panique,ON AVANCE,ON AVANCE...

    je subis,

    mais poursuis.

    J'ai du mal ,

    ça fait mal,

    je balaie,

    je déblaie,

    et j'avance ,ON AVANCE,ON AVANCE...

    comme en transe.

    Je me bats ,

    des coups bas,

    je recule,

    je bascule,ON AVANCE,ON AVANCE...

    je tombe,

    et retombe,

    me relève ,

    me surélève.

    Les épines,

    me laminent,

    elles m'agressent,

    et me blessent.

    Vie d'enfer , ON AVANCE,ON AVANCE...

    où galères,

    prolifèrent,

    mais locataire,

    de cette terre ,

    je persévère ,

    et m'éclaire des clairières ,

    et comme mes frères ,ON AVANCE,ON AVANCE...

    j'espère.....

     

    Betty...

     


    votre commentaire
  • LE TOURBILLON DE LA VIE...

     

     

     COURS ,RÊVE MAIS VIS...

     

    On court,

    jour après jour,

    envers et contre toutCOURS ,RÊVE MAIS VIS...

    Comme des fous.

    On va et vient,

    et on revient!

    On se pose,

    on se repose,

    on s'ennuie 

    et l'esprit fuit.COURS ,RÊVE MAIS VIS...

    On s'imagine

    une autre mine,

    un autre endroit

    sans désarroi,

    un nouveau soi

    empli de  joie.

    Une autre nature,

    dénuée de  murs,COURS ,RÊVE MAIS VIS...

    pas le moindre défi,

    de l'harmonie,

    et dans la diversité

      la pleine sérénité.

    Et puis,COURS ,RÊVE MAIS VIS... 

    le rêve est détruit,

    c'est le réveil,

    la vie appelle,

    on se remue,

    on continue,

    on suit le temps ,

    les contretemps,

    et on poursuit COURS ,RÊVE MAIS VIS...

    notre circuit,

    en privilégiant

    le présent!

     

    Betty....


    votre commentaire
  • VIVRE EST CE UNE PROUESSE?

     LE MONDE BLESSE...

     

     

     

     

     VIVRE EST CE UNE PROUESSE?

    Dis pourquoi tu stresses,

    en perte d'allégresse?

    La vie est-elle bougresse ?

    Ou peut être diablesse?

    Pourquoi tant de détresse?

    l'existence est elle une pièce

     pleine de rudesse?

    envolées ,de l'humanité, les richesses

    et de l'amour les promesses

    VIVRE EST CE UNE PROUESSE?

    Le bien être est il forteresse?

    Ne subit-on que les basseses

    de ceux qui n'ont de cesse

    qu'à infliger leur traîtresse,

    leur étroitesse,leur petitesse,

    et occultent la gentillesse,VIVRE EST CE UNE PROUESSE?

    prenant ce qui les intéresse?

    Est ce vraiment une prouesse,

    de se retrouver en liesse,

    dans ce monde qui oppresse,

    et qui comme une ogresse

    de nos faiblesses ,

    se fait ses graisses?

     Mais ne te fais pas vengeresse,

    grandis  en  sagesse,

    fais transparaître ta justesse,

    sois toi et progresse

    VIVRE EST CE UNE PROUESSE?

    de ton âme sois la seule maîtresse,

    gardant de ton esprit la largesse.

     

    Betty....

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique